Mourad Boudjellal traite le rugby de "raciste"

Aller en bas

Mourad Boudjellal traite le rugby de "raciste"

Message par FONDATEUR le Dim 29 Jan - 15:26

Rugby : Mourad Boudjellal traite le rugby de "raciste"
Avant de passer devant la commission de discipline de la LNR pour des termes jugés incorrects («sodomie arbitrale») Mourad Boudjellal en a rajouté une couche.

«Le rugby français est raciste » a dit Mourad Boudjellal dans une interview au journal La Provence. Oui, bien sûr. Autant que peut l'être la société française dans son ensemble. Pas plus, ni moins. En tout cas, la déclaration du président toulonnais a dû faire se retourner dans sa tombe Albert Ferrasse, qui fut un vrai adversaire de l'apartheid en Afrique du sud.

Mais la culture rugbystique de Boudjellal ne remonte peut-être pas jusque là.

Raciste, le rugby français ? Et Ouedraogo ? « Certes, il y en a quelques-uns de représentatifs ; mais il y en a très peu » rétorque Boudjellal. Et Dusautoir ? Et Trinh Duc ? Et Parra ? Et Nyanga ? Et Szarzewski ? Et Yachvili ? On ne cite là que les joueurs de l'équipe de France actuelle…

Un autre écart de langage à l'égard du corps arbitral, le 8 janvier dernier, quand il parlait de « sodomie » lui vaut de passer aujourd'hui devant la commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby.
"Franchouillard"

Et ce ne sont pas ces derniers propos qui vont arranger ses affaires puisqu'il dit à nos confrères provençaux : « Aujourd'hui, si une certaine partie du pays ne s'intéresse pas du tout au rugby, c'est parce qu'il est très conservateur et il correspond à un côté franchouillard dans lequel beaucoup ne se reconnaissent pas. »

Franchouillard, raciste… Tout cela n'est pas très réjouissant dans l'esprit de Mourad Boudjellal qui insiste : « Mes propos peuvent choquer la vieille France, et moi, je ne suis pas vieille France. Personne ne peut me faire de cours de morale, d'éducation et de courtoisie, surtout pas dans le milieu du rugby. »

Le problème, pour celui que l'on surnomme « Momo », est que l'on retient surtout la forme, l'attitude, alors que derrière toutes ces exagérations verbales, ont pointé des problèmes qui mériteraient sans doute un autre sort. « Provoquer était la seule façon d'attirer l'attention » se défend-il.

L'arbitrage mérite qu'on s'y penche dessus, que l'on parle de la formation des arbitres, des structures de prise en charge. La dernière journée de Coupe d'Europe a pourtant montré que les Français valent largement les Britanniques.
Et la respectabilité ?

Boudjellal se pose aussi comme un partisan de la modernité, de la modernisation d'un monde qui a parfois tendance à rester replié sur lui-même, et pas seulement en France. Mais ne confond-il pas trop souvent cette mise en avant nécessaire avec l'utilisation d'un carnet de chèques alimenté par un compte en banque très confortable ?

Les réticences des gens en place lui permettent alors de se victimiser : « Dans le rugby, je pense que tout ça (ses origines, ndlr) ne me donne pas la même respectabilité que d'autres présidents. J'en suis intimement convaincu », ajoute le président toulonnais qui dit avoir été victime d'« insultes racistes dans les stades » et recevoir « régulièrement du courrier dans lequel on (le) traite de « sale Bougnoul »».

Claude Onesta dénonçait récemment une forme de « connerie » dans les commentaires de certains internautes. C'est à peu près la même qui frappe le Toulonnais.

Qu'en pensent les douze membres de la commission de discipline de la LNR qui vont étudier le dossier aujourd'hui ? Boudjellal risque une sanction qui va du blâme à la radiation, en passant par une suspension temporaire.

On le saura demain. La décision de la LNR sera transmise à la FFR qui statuera en dernier ressort.
avatar
FONDATEUR
Admin

Messages : 2429
Points : 7531
Date d'inscription : 06/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://algersoirnet.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum